mercredi 18 décembre 2013

Abbott And Costello Meet The Invisible Man de Charles Lamont (1951)



Bud Alexander et Lou Francis viennent tout juste d'acquérir leur diplôme de détective et leur premier cabinet lorsqu'ils reçoivent la visite d'un homme qui leur demande d'enquêter sur la mort de son manager. En effet, leur client, Tommy Nelson, est un boxeur qui s'est échappé de prison après avoir été accusé à tort du meurtre. La police est à ses trousses et afin de lui échapper, le jeune homme demande à l'oncle de sa petite amie de lui injecter le sérum sur lequel il est en train de travailler et qui rend invisible quiconque se l'injecte.

Malheureusement, le sérum ne permet toujours pas de retrouver une apparence normal après quelques temps et sa présence dans un organisme met en péril l'existence de son hôte. Malgré les avertissements du docteur Philip Gray qui lui déconseille de lutiliser, Tommy décide pourtant de s'injecter le sérum et devient alors invisible. Débarrassé de ses vêtements, le boxeur disparaît au vu de tous mais suit Bud et Lou dans leur enquête pour trouver le véritable coupable du meurtre du manager...

Les deux nigauds du titre ne sont autre que les deux acteurs formant le duo comique Abbott et Costello, soit, Bud Abbott et Lou Costello. Un peu à l'image des célèbres Laurel et Hardy, ils parcoururent un bon nombre d’œuvres dans lesquelles ils ne cessèrent de démontrer leur talent pour les pitreries. Policier, aventure, et ici fantastique, tous les thèmes furent abordés (voire malmenés) par ce duo dont l'humour parait aujourd'hui quelque peu dépassé.

Toujours est-il qu'il arrive que certains gags fassent mouche. La liasse de billets, le puching-ball ou encore la séance chez le psychiatre demeurent irrésistibles.
Outre l'aspect parodique de l’œuvre, qui aurait pu laisser croire à un certain détachement au niveau des effets-spéciaux, ceux-ci se révèlent au contraire d'une exceptionnelle qualité pour l'époque et les apparitions de l'homme invisibles ne sont pas avares puisqu'il intervient régulièrement, laissant notre imagination vagabonder au fil de ses apparitions.

Si en toile de fond c'est l'enquête sur le meurtre du manager qui prédomine, l'intérêt du film tourne en réalité autour du futur combat de boxe qui doit avoir lieu entre Lou « La Bedaine » et son adversaire. On imagine le pire (et donc le plus drôle) entre le détective et le boxeur professionnel.

Deux nigauds contre l'homme invisible est une excellente comédie. Certains gags sont bien sûr éculés (vu l'age du film on aurait été étonnés du contraire), mais le cabotinage perpétuel de Lou Francis et les tentatives vaines de son compagnon Bud Alexander font de cette petite comédie une œuvre qui demeure très agréable à suivre.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...